Gwladys Pacaut

La TERRE, avant tout la TERRE.

 

Mon passage aux beaux Arts m'a appris à regarder et à faire.

Le modelage est mon langage .

Faire naitre, laisser la pièce monter, se dérober, se modifier, respirer, m'échapper, la liberté est de tout les instants.

Jusqu'au dernier moment, avant la cuisson, tout peut être remis
en question.

 

La TERRE est vivante et c'est le TOUCHER qui est primordial.

 

Les corps, les visages, mes sujets de prédilection
ont leur mot à dire.

Chaque sculpture parle, le regard d'une migrante,
le panache d'une africaine, la lèvre d'une jeune fille.

Mon travail est celui de témoin qui substitue la sculpture au verbe et à l'écriture pour raconter notre société,
ses luttes, ses dérives, ses ambiguités.

 

Je suis FEMME et SCULPTRICE.